Jonathan Rio, un réalisateur gamer

Le 9 octobre dernier, le 15e festival international du court-métrage ouvrait ses portes. Pour la soirée d’inauguration, l’association Les Rencontres Audiovisuelles proposait le programme Digital Stories (court-métrage et art numérique). Une présentation de réalisations interactives étaient proposées au grand public. Parmi les films, Love Club de Jonathan Rio. Rencontre avec cet amoureux de la poésie et de la fantaisie.

Dans une boîte de nuit où il n’a pas envie d’être, Robin, le plus timide de la bande, est poussé par ses amis à accoster une jolie jeune fille. Mais avant de l’approcher, il va devoir se faire remarquer. Inspiré d’un esprit jeux vidéo, Love Club (avec Thomas Debaene, Mélissandre Fortumeau, Léo Hardt, Lola Lebreton) est une comédie qui raconte l’importance d’aller jusqu’au bout de ses envies. On ne sait jamais ce que l’on obtiendra au bout du compte, mais on en sort toujours grandi.

Ambiance jeux vidéo dans Love Club

Ambiance jeux vidéo dans Love Club

D’où vient l’idée de Love Club ?

À l’origine, c’est un appel à projet lancé pour les réalisateurs de la région par Les Rencontres Audiovisuelles (association de programmation de court-métrage). Nous avons monté un dossier et réalisé un film interactif avec un collectif. L’idée est de créer des interactions avec le public, imaginer comment les spectateurs peuvent réagir. C’est une expérimentation. Équipé d’un pointeur laser, il est amené à faire des choix ou des mouvements en positionnant son laser sur l’écran.

Le spectateur devient-il réalisateur ?

Chaque projection est unique. Par les différentes réactions, les séquences et la progression sont différentes. Nous pouvons dire qu’à chaque projection, un nouveau film s’offre aux spectateurs. Tout ceci fonctionne avec un cumul de pointeurs lasers qui déclenche l’action. Ceci est rendu possible par la caméra infra-rouge, à côté de l’écran, qui analyse les pointeurs pour créer des données informatiques. Pour élaborer cette nouvelle technique, j’ai fait appel à développeur-programmateur, Mathieu Virbel de la société Melting Rocks. Il s’est occupé de toute la phase de programmation du logiciel qui permet aux interactivités de se faire par rapport au système laser.

Thomas Debeane dans un combat de buveur de bière

Robin (Thomas Debaene) va t-il finir sa chope de bière?

Comment s’est déroulé le travail d’écriture ?

Le court-métrage interactif permet une nouvelle écriture scénaristique. En plus d’avoir un travail sur la description de chaque situation, le scénario est écrit de façon à créer une arborescence. Il faut mettre en évidence les situations (Scène 1A. Scène 1B). En tout cas, ce film est intéressant car il laisse une porte ouverte à de nouveaux formats.

Combien de temps pour la conception ?

Entre l’écriture du dossier pour la réponse à l’appel à projet des Rencontres Audiovisuelles jusqu’à la diffusion du film, il se sera passé plusieurs mois. Découpé en un mois de recherche et écriture scénario, un mois de préparation du tournage, avec trois jours de tournage. Ainsi qu’un mois entier pour la post-production (montage, mixage, étalonnage, effets spéciaux et intégration et développement des interactivités), ce qui en somme est assez rapide.

Jonathan Rio et Jérémy Lepelley, chef-opérateur

Jonathan Rio et Jérémy Lepelley, chef-opérateur

Mais ce film doit poser des questions ?

En effet, Love Club questionne une autre manière d’aborder le cinéma. Ce court-métrage fait réfléchir sur l’organisation du budget et sur le traitement du film. L’interactivité crée de la complexité. Ce facteur nouveau, l’informatique, est indépendant de notre bonne volonté. Du coup, pour éviter les soucis techniques, un travail en amont est réalisé. Je continuerai peut-être à faire ce genre de film, interactivité et nouveaux médias, mais ma priorité reste la fiction classique et linéaire, où on aime se laisser emporter par une histoire. 

Propos recueillis par Joris Naessens

Plus d’infos sur ce réalisateur en cliquant ici 

Photos : Copyright Thomas Debaene et Jonathan Rio/Rencontres Audiovisuelles

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s